Raphaël Beringer
lang-fr lang-en


Le Diapason selectionné dans le guide Michelin 2016 :
et


Le Diapason accepte desormais les chèques-vacances


Besoin d'une chambre

Visite Virtuelle


Suivez-nous

 

Présentation du Chef

 

Fils de chef de cuisine et restaurateur, il a grandi derrière les fourneaux, profitant d’un cadre familial atypique. Très vite, il a su qu’il en ferait son métier. A 16 ans, il commence son apprentissage à l’hôtel Million d’Albertville, où il témoigne un respect inconditionnel pour son maître d’apprentissage, Philippe Million. Il poursuit au Bateau Ivre à Courchevel ainsi qu’au Bourget du Lac pendant deux ans, puis aux Armes de France, où il apprend la pâtisserie. Raphaël acquiert un parcours d’excellence, chacun de ces établissements présentant deux étoiles au Guide Michelin.

A 27 ans, il s’installe à Lyon, et rachète une ancienne institution : Tante Alice. Il parvient à redonner ses lettres de noblesse à l’établissement, jusqu’alors en difficulté. En 2004, Raphaël décide de refaire entièrement son restaurant, avec pour partenaire Alain Vavro, bras droit de « Monsieur Paul », afin d’accorder l’établissement aux tonalités de sa cuisine. Tante Alice devient Raphaël Beringer, comme une évidence. Le changement d’image est immédiat.

En 2010, il cède son affaire afin de se lancer dans un nouveau défi en Auvergne, au Broc près d'Issoire, aux côtés de son épouse. Toque Blanche lyonnaise et professeur d’accordéon au conservatoire de Lyon, unissent leurs deux arts pour donner naissance à l'hôtel-restaurant Le Diapason.

Magnifique projet de la commune qui cherchait un chef depuis une dizaine d’années pour installer un établissement gastronomique au sein du village accolé au château du XIIème siècle. Ce complexe hôtel-restaurant a créé dix emplois dès son ouverture, le 16 Mars 2013. Raphaël met un point d’honneur à travailler avec une équipe jeune, pleine de vivacité et d’implication.

En attendant la construction du Diapason au Broc - Issoire, il a ouvert une brasserie de luxe à Lyon, le restaurant à l’aéroport de Saint-Exupéry après Nicolas Le Bec, ainsi qu’un hôtel-restaurant de 48 chambres au nord de la Roumanie avec la formation de 14 cuisiniers sur 4 mois. Cette aventure humaine, lui confère une très grande fierté.

Le Diapason se veut d’élégance, de finesse et de vérité, avec une cuisine au rythme de la nature. Des réalisations remplies d’audace et de technique, mettant en lumière des mets qu’il qualifierait d’authentiques, au goût du jour.

« Le produit est roi, nous sommes des acteurs de ces matières scrupuleusement sélectionnées avec un savoir-faire acquis au long de nombreuses années. » Raphaël affectionne particulièrement la préparation de produits de la mer accompagnés de jus de légumes de saison, subtilement acidulés. Nous retiendrons sa proposition : Pavé de lieu jaune vapeur épicé rouille, ventre pilé en beignets, beurre de pamplemousse rose.

Raphaël Beringer tient à remercier l’équipe du avec laquelle il s’épanouit pleinement. Il adresse une pensée toute particulière à son papa Jean-Paul, à son maître d’apprentissage Philippe Million, et à son épouse Patricia, qui font sa force en tant que chef cuisinier mais également en tant qu’homme.